TOGO

Dernière mise à jour: 20 avril, 2020

  • Population totale: 7.8 M
  • Population +65 ans: 3%
  • PIB Par Habitant: 1,774 USD
  • Emploi informel: 92% (2014)
  • Premier cas enregistré: 6 March
  • Lits d'hôpitaux: .70 (pour 1,000 personnes)

Statut

Au 20 avril 2020, il y avait 25 cas actifs, 53 cas guéris et 6 décès. A ce jour, 4295 tests ont été effectués sur toute l’étendue du territoire nationale.  La pandémie touche actuellement 4 régions et 8 districts sanitaires. 

graph_Togo

Configuration et capacité de réponse

La gestion stratégique de la crise est menée par la Présidence de la République et la gestion opérationnelle menée par le ministère de la santé et de l’hygiène publique qui a mis en place une cellule sectorielle de gestion de la crise à la pandémie Covid 19. 

Parties prenantes

Institutions nationales

• Présidence de la République
• Primature
• Ministère de la santé et de l’hygiène publique
• Ministère de l’intérieur et de la sécurité

Institutions internationales / Partenaires Techniques

• Organisations du système des nations unies (PNUD, UNFPA, UNICEF, OMS, ONUSIDA, Banque Mondiale, FMI)
• Union européenne
• Coopération allemande – GIZ
• Ambassade de France
• Croix-Rouge Togolaise

Actions d'atténuation

Plusieurs mesures de ripostes ont été prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 sur le territoire togolais, que nous pouvons regrouper en trois catégories de mesures : les mesures collectives ou institutionnelles, les mesures économiques et enfin les mesures spécifiques au corps médical et de santé publique. Depuis le 20 avril, aucune mesure de confinement obligatoire n’a été prise par le gouvernement, bien qu’il soit recommandé d’éviter les rassemblements non essentiels et de limiter les déplacements inutiles.

  • Mars 16 – L’annulation de tous les évènements internationaux prévus au Togo pendant 3 semaines à compter du 16 mars 2020; all international events planned in Togo are canceled from three weeks; La suspension des missions officielles non essentielles vers les pays à haut risque à compter du 16 mars 2020.
  • Mars 17 – L’auto-isolement obligatoire de quatorze (14) jours pour toute personne arrivant au Togo et ayant séjourné dans un pays à haut risque. Des sanctions fortes sont prévues, en cas de non-respect d’auto-isolement. Il faut noter que les personnes provenant des autres pays non classés comme à « haut risque » ne sont pas obligées de s’auto-isoler. Les cas positifs étaient au début des personnes rentrées de voyage, les états journaliers font état régulièrement des cas de transmission communautaire.
  • Mars 19 – L’interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes sur toute l’étendue du territoire national pour un mois à compter du jeudi 19 mars 2020 à minuit. Le 20 Mars, la mesure a été durcie par : l’interdiction des manifestations culturelles et la fermeture des lieux de culte; la fermeture de quelques marchés (marché de Tsévié à compter du jeudi 19 mars 2020 par les autorités locales).
  • Mars 20 – la suspension pour deux semaines, à compter du vendredi 20 mars 2020, de toutes les liaisons aériennes en provenance des pays à haut risque à savoir l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne. (Depuis le 28 Mars seulement les vols cargo sont assurés à l’aéroport de Lomé); la fermeture de toutes les écoles publiques et privées et des universités publiques et privées sur toute l’étendue du territoire national à compter du vendredi 20 mars 2020. 
  • Mars 20 – Seulement les vols de fret ont autorisation d’atterrir à l’aeroport de Lomé
  • Mars 26 – Les quatre villes déjà touchées (Lomé, Tsévié, Kpalimé et Sokodé) sont bouclées.

Mesures supplémentaires:

  • La suspension des activités culturelles et sportives de masse, les cultes religieux, et l’interdiction d’accès à la plage tout le long du littoral du pays.
  • La mise en place des émissions de sensibilisations sur les chaînes de télévisions (TVT et autres) et des radios dans plusieurs langues.

Par ailleurs, le gouvernement a mis en place des campagnes de sensibilisation sur les chaînes de télévisions (TVT et autres) et des radios dans plusieurs langues, ainsi le renforcement de la surveillance et des mesures individuelles et collectives de prévention et de protection (lavage des mains, distanciation sociale, etc). En ce qui concerne les mesures économiques, le gouvernement a mis en place des équipes de descentes et de contrôles inopinés des inspecteurs de commerce, des agents de santé et des forces de l’ordre sur l’ensemble du territoire pour le contrôle des prix des produits médicaux et alimentaires afin d’éviter l’inflation, et il y a le déblocage d’une enveloppe de deux (02) milliards de FCFA par le gouvernement pour les actions urgentes.  Enfin, en ce qui concerne les mesures spécifiques aux soins de santé, le gouvernement à mis en disposition deux infrastructures, l’Hôtel « Le Bénin » de la capitale et le CHR-Lomé Commune, pour la mise en quarantaine et le traitement des cas suspects et confirmés du Covid-19 au Togo. En outre, il a mis en place une stratégie médicale sur l’utilisation des consommables, d’un plan de protection du personnel médical permettant au centre de traitement et de prise en charge des personnes infectées et des cas suspects de fonctionner de façon efficiente. Le gouvernement a rendu obligatoire le port des masques dans les marchés, les magasins et autres agences publics

Jusqu’à présent, aucune aide alimentaire, prestations sociales ou subventions fiscales n’ont été mises en œuvre.

Risques, vulnérabilités, obstacles?

L’économie togolaise est essentiellement constituée d’acteurs de l’informel faisant leurs revenus au quotidien, en cas de confinement ou de quarantaine, il existe un risque de non-respect des mesures. En effet, plus de 90% des emplois sont dans l’informel. La proximité des commerçants dans les marchés constitue un véritable risque de contamination. 

Ressources clés

Auteur(s): Komi Ognadon Aokou, Jeanne Bougonou.